Même pas peur !

Publié le 10/10/2016 à 22:20

Vous connaissez sans doute cette expression de plus en plus prononcée et pourtant de plus en plus fausse. J’étais vendredi soir à un colloque organisé au Mans par un professeur de droit Mathieu TOUZEIL DIVINA sur le droit et le sexe. J’avais accepté d’être la marraine de cet événement parce que c’est en effet un vrai sujet.

À une époque où l’on revendique de plus en plus notre liberté individuelle, il y a pourtant de plus en plus de lois qui s’invitent dans la sphère intime. Un paradoxe ! Oui mais dès que l’on parle de sexe, il y a forcément des paradoxes…

À la fin de cette manifestation, je discutais librement avec divers intervenants et je m’apprêtais à partir lorsque trois organisateurs vinrent que prévenir qu’un homme a priori assez agressif m’attendait dehors.

Ils se proposèrent donc de m’accompagner jusqu’à ma voiture. Personnellement, je n’ai pas vraiment peur d’être agressée, peut-être parce que les quelques fois où l’on m’a accostée de manière un peu « cavalière », j’ai toujours su m’en sortir sans encombres. Justement parce que la peur n’a jamais pris le dessus sur mon attitude.

Je ne voulais donc pas de mes gardes du corps improvisés. Pour moi il s’agissait sans doute d’un homme un peu simplet ou d’un fan trop excité. Mais devant leur insistance, je me suis pliée à leur demande. Ainsi, encadrée de trois jeunes hommes tout à fait charmants, je suis sortie du colloque. Peu après, j’ai en effet vu un homme gesticuler en ma direction. Franchement, je n’ai même pas eu peur... Certes, il était un peu agressif mais j’ai tout de suite vu que son agressivité était due à l’incompréhension de ses pairs. 

Ses premiers mots restent gravés dans ma mémoire. Il a vociféré : « aujourd’hui tout le monde a peur de tout le monde. » 

Cet homme simple qui venait juste demander un autographe à une personne qu’il admire exprime une vérité que bon nombre de nos intellectuels ou journalistes devraient entendre. À force d’évoquer la peur à tout bout de champ, oui on va tous avoir peur et on criera « même pas peur ! »

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 13/06/2016 à 14:36

Réponse de filouzof

Surréaliste votre histoire,il se trouve que dans le cas présent, tout finit bien, mais dans cas contraire, votre raisonnement tombe à l'eau.Il vaut mieux prévenir que guérir.Un peu d'humilité ne peut pas nuire chère Brigitte...
Le 09/06/2016 à 01:02

Réponse de stylman72

Comme toujours je vous admire Brigitte..

Comme toujours vous savez discerner le bien du mal..

Comme toujours je vous embrasse sans avoir peur de vous.

Merci de votre charmant billet..

Un fidèle de 2001..

Michel du Mans.