Le sexe, la solution pour résoudre les problèmes d

Publié le 10/10/2016 à 22:19

J’ai reçu hier après-midi Camille EMMANUELLE, journaliste qui se revendique féministe sex-positiv. Ces derniers temps, j’avoue que je commençais à prendre toutes les femmes qui se déclaraient féministes un peu en grippe tant leurs discours me paraissent dangereux pour la liberté des femmes. 

Dernièrement, une jeune femme, qui de plus est sexologue, tenta de me convaincre que la pilule était une aliénation pour les femmes parce qu'anti-naturelle. Elle a heureusement révisé ses positions lorsque je lui ai démontré que ce qui était naturel pour une femme, c’était d’avoir douze gosses et de mourir en couche. 

Donc Camille EMMANUELLE m’a rassurée : oui il existe des jeunes femmes qui comprennent que notre liberté en tant que femme dépend de notre capacité à vouloir rester femme sans s’accaparer les qualités masculines et sans vouloir retirer aux hommes leurs prérogatives.

Oui en tant que femmes nous aimons plaire, nous aimons entendre des compliments et nous assumons notre corps sexué. Oui en tant que femmes nous sommes fières de voir un homme qui bande pour nous. Mais nous sommes aujourd’hui libres de faire ce que nous voulons de cette érection sans nous sentir obligées de la subir. 

Je crains fort que de nombreuses féministes au fond n’aiment pas les hommes et sous prétexte de nous défendre, veulent les castrer. Ce féminisme est dangereux pour notre entente future. Assumons nos états d’âme de femmes, acceptons la virilité pour ce qu’elle est. Je n’ai franchement pas envie de vivre dans un monde asexué. Nous aurions tous beaucoup à perdre. En revanche, j’affirme que lorsque nous assumons notre identité et notre orientation sexuelle, nous savons gérer les maladresses et même les agressions des autres. 

Et si ce n’était pas encore des lois qui règlent ces travers actuels, mais plutôt une compréhension des uns et des autres avec plus de respect et de civilité ? 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter